Résultats de votre recherche

Découvrez vite cette commune située dans l’agglomération de La Rochelle Sud. Car ici, vous aurez envie de faire partie du décor. Angoulins-sur-Mer est un bourg où il fait bon vivre. Ni un village ni une ville, ses habitants sont aujourd’hui au nombre de 3900. Ils y vivent, y travaillent, entre terre et mer. Les Angoulinois et Angoulinoises profitent d’un climat doux et d’une lumière particulière. Est-ce ce qui les régénère et les rend si dynamiques ?

 

Découvrir

Il se passe toujours quelque chose à Angoulins et on vous en parle ici ! Spectacles, événements, causes communes, travaux, vous êtes au courant de tout ! Feuilletez le magazine municipal en cours - ou abonnez-vous pour le recevoir par mail à chaque sortie, c’est évidemment gratuit ! - cherchez une manifestation à venir, tenez-vous informé(e) de la vie qui agite la ville, les projets, les enjeux, les succès...

 

En ce moment

L'équipe municipale met en place des actions avec la volonté d’entretenir un dialogue approfondi entre tous ses concitoyens et en relation étroite avec l’ensemble des personnels communaux. Les services municipaux et leurs agents sont à votre disposition pour vous renseigner mais vous pouvez consulter en ligne les formalités administratives et toutes les publications municipales.

La Mairie

Il y a tant à vivre et à partager dans notre petite ville ! C’est qu’on y est actif, de 0 à 100 ans… Et bien équipé pour s’y sentir bien à tout âge et cycle de vie. Petite enfance, école, sport, logement, travail, loisirs et vie citoyenne, tous les aspects du quotidien sont abordés dans cette rubrique. Nous mettons à votre disposition les informations dont vous avez besoin, un mode d’emploi d’Angoulins-sur-mer ! Naviguez en ligne pour vous sentir comme un poisson dans l’eau en ville !

 

Vivre ma commune

Avril 2017

Le fronton de l’ancienne « mairie école publique » que tant de nos aînés ont connue dans ses fonctions premières, est orné d’une nouvelle horloge. Il convenait de rénover ce fronton de notre salle Europe, qui menaçait ruine, et de remplacer la vieille horloge fatiguée au point de ne plus mouvoir ses lourdes aiguilles.

Une belle horloge, toute neuve, l’a remplacée qui marquera désormais notre temps au quotidien.

Le temps commun, le temps « politique », au sens noble, c’est à dire le temps de la cité, notre commune.

Le temps de l’action publique nécessairement long car les règles et la loi doivent être respectées, les moyens humains, fonctionnels et financiers sont, par nature, limités. La «bonne décision» est nécessairement réfléchie, pesée, argumentée.

Ce numéro « Angoulins InfoMag » prend ce temps, celui de dresser le bilan de mi-mandat, le temps de partager la complexité des questions à traiter et à régler, le temps de la motivation et de l’enthousiasme à agir au quotidien pour l’intérêt général. Agents communaux, élus et concitoyens engagés dans ce même temps. Le temps de la solidarité, le temps du partage et le temps du désir, le désir de mieux faire.

Le temps que marque notre nouvelle horloge communale.

Un temps tourné vers l’avenir que porte notre Conseil Municipal des Enfants.

Janvier 2017

Que Marianne est jolie... 

Chacun a peut-être encore en mémoire cette belle chanson dont le titre de cet éditorial est inspiré. 

Comment Marianne peut-elle être plus jolie qu’ainsi entourée des visages souriants des seize enfants de notre Conseil Municipal junior ? Un tout jeune et tout nouveau Conseil que près de deux cents élèves viennent d’élire le 13 décembre dernier. 

Marianne est jolie car elle est le symbole de ce renouveau permanent qu’incarnent l’enfance et la jeunesse : ouverte, disponible, généreuse, inventive, vivante ! 

Marianne est jolie car elle est le symbole de la solidarité, celle de tous envers tous, quelles que soient origines, parcours et niveaux de ressources. 

Marianne est jolie car elle est le symbole de la fraternité, de l’aspiration partagée à mieux vivre ensemble dans notre commune. 

Marianne est jolie car elle est le symbole de l’égalité entre tous dans l’accès aux services publics notamment ceux de l’éducation et de la culture. 

Marianne est jolie car elle veille sur nous tous. Veillons aussi sur elle... 

Novembre 2016

L’exigence de la transmission ! 

Tels sont, en quelques mots, la responsabilité de l’élu et son  engagement au service de l’intérêt général, du territoire qu’il a en charge et de ses habitants. Transmettre ! 

Transmettre c’est d’abord, rénover. Rénover, entretenir ce dont nous héritons de nos prédécesseurs et que nous devons transmettre aux générations futures. La Basse Eglise est à nouveau superbe, étincelante, lumineuse du haut de ses cinq siècles. Chacune de ses pierres nous dit notre histoire, notre spiritualité. Portons-la. 

Transmettre c’est aussi mettre en valeur. Le port du Loiron n’avait, de longue date, été aussi fréquenté que cet été. Cabanes redressées et pimpantes grâce à l’engagement de tous, belles soirées au soleil couchant, petits et grands dans le même désir de partager un espace qui nous est propre et que l’on nous envie. 

Transmettre c’est encore protéger. Les digues se dressent progressivement pour défendre des colères de l’océan la Pointe et le Marais du Chay et plus du tiers de notre commune. Six ans après Xynthia. Transmettre la mémoire du risque dans la pleine conscience de la force mais aussi des limites de nos protections. Soyons lucides. 

Transmettre c’est s’attacher aussi à une identité, une vérité de notre commune. La Charte architecturale et paysagère, que nous avons construite avec vous tous, a pour vocation de marquer cette identité. Une identité qui n’est pas figée, et qui loin d’être conservatrice jette les bases de ce qu’Angoulins sera dans dix, vingt, trente ans ? À nous de jouer. 

Transmettre en définitive c’est éduquer. Une huitième classe s’est ouverte dans notre École, plus de trois cents enfants accueillis par des équipes éducatives exemplaires que nous nous devons de soutenir dans leur mission. Soyons tous, parents, grands parents, élus, solidaires dans cette transmission. Ils ont besoin de nous tous.

Juillet 2016

Notre bourg aurait-il une âme, un charme particulier ?

C’est ce que déclarent nombre de nos visiteurs et de nombreux concitoyens. Nous en faisons partie. Combien de nouveaux habitants sont venus à notre rencontre pour nous dire à quel point ils avaient été conquis par Angoulins à leur arrivée dans l’agglomération alors qu’ils étaient à la recherche d’un point d’attache ? Conquis par le calme de notre commune, l’authenticité de son centre bourg, la douceur de notre littoral encore préservé et accessible sur de larges étendues. 

Nous avons donc un patrimoine à préserver, à entretenir, à valoriser. C’est un devoir en même temps qu’une fierté. Ce doit être un effort quotidien, un effort constant, un effort collectif. 

D’abord parce que tout n’est pas parfait. Et qu’il faut y travailler. Stationnement, circulation, propreté, les pages qui suivent pointent les chan- tiers qu’il faut poursuivre sans relâche avec patience et constance. 

Un point sensible cet été et ce n’est pas une question d’esthétique ou de confort, mais une question de santé publique, plus cruciale qu’il n’y paraît, la lutte contre les déjections canines. Un défi simple à relever,
à chaque propriétaire de chien de le décider, nous lui en donnons les moyens. 

Deux polarités vont magnétiser notre saison estivale, La Platère et le centre bourg. La plage de La Platère, sa digue relevée, ses cabanes instalées, nous pourrons y lire, y nager, y naviguer. Attention, espace préservé, on y circulera avec prudence à moins de 20 km/h ! Le centre bourg que va, lui aussi, gagner une animation nouvelle. Commerçants, associations, vont s’y employer : marchés quotidiens, marchés nocturnes, dimanches festifs...

Avril 2016

Chantiers en cours

S’il fallait, en trois mots, résumer notre actualité, ce sont bien ceux-là qu’il conviendrait de choisir. Encore faut-il, derrière ces mots, imaginer les réalités plus nuancées qu’ils suggèrent. Certains de ces chantiers sont très visibles rendant ainsi notre littoral moins accessible ces dernières et prochaines semaines. Il nous sera rendu mieux protégé cet été. L’enfouissement des réseaux chemin de La Sapinière et l’avenue du Général de Gaulle qui revêtira sa couche ultime avant juin. Rendons hommage à la patience de tous les riverains et des usagers. Et le port du Loiron qui aura pour juillet sa nouvelle configuration et ses cabanes…

D’autres chantiers sont plus discrets. Les travaux de rénovation de la Basse Église, cœur historique de notre territoire, dont le chantier a été récemment visité par de nombreux Angoulinois (es). La finalisation de la charte architecturale et paysagère, œuvre collective, qui sera officiellement présentée dans quelques semaines. Les jardins partagés près de la salle Louis Ferrant et les « boîtes à livres » décorées par les enfants et prochainement accessibles.

Il est aussi des chantiers invisibles. Ce sont les plus nombreux. Ainsi le projet de création d’un nouveau giratoire nord validé lors du dernier Conseil Municipal. Le chantier de notre politique foncière visant à créer des logements accessibles au plus grand nombre et notamment aux jeunes familles, déjà dix mille mètres carrés rassemblés en dix-huit mois en concertation étroite avec les propriétaires ! Cela ne s’était jamais fait à Angoulins.

Un point commun pourtant à tous ces chantiers visibles, discrets ou invisibles : ils ne peuvent être développés dans un seul « Mag’Info ». Ce qui importe c’est notre effort collectif, le vôtre, le nôtre, solidaire et soutenu pour les faire aboutir, tous. Est-il une définition plus positive de la politique ?

Janvier 2016

Mieux communiquer

Vous avez dans les mains le nouvel Angoulins InfoMag L’équipe de rédaction y a travaillé pendant de longues semaines : être plus clairs, plus précis, plus complets, plus concis, plus lisibles. Un défi ! L’aurons-nous relevé ? C’est vous qui avez la réponse.

Nous avons souhaité vous demander vos avis et suggestions. Merci de vos retours et de vos encouragements. Vous verrez dans ce numéro les résultats de cette enquête dont nous nous sommes inspirés pour mettre en place cette nouvelle formule en seize pages, nouveau format, nouveau papier, nouveaux contenus.

Il ne s’agit pas de changer pour changer, pour le seul plaisir de « faire du neuf ». L’objectif, l’exigence que nous nous sommes donnés est bien de transmettre à chacun de nos concitoyens une information utile et complète. Sans faille, avec une distribution exemplaire. Encore un défi !

Comment mieux expliquer ce que nous faisons au quotidien, élus et personnels, au service de l’intérêt de notre territoire ? Dire le pourquoi et le comment de nos décisions. Dire pourquoi parfois cela n’avance pas aussi vite que nous le souhaiterions. En dire le plus et le mieux possible. Dire l’important. Un défi.

Comment varier idéalement les supports : le « Mag », la « Lettre », le site internet, notre page « FaceBook ». Chacun doit pouvoir accéder aux réponses à ses questions toutes légitimes. C’est cela la démocratie locale. Pourtant, et malgré nos efforts, combien de courriers et courriels sans réponse, d’appels sans retour… Trop, encore trop. Un défi pour notre petite équipe et notre petite commune.

Un défi que nous avons l’obligation de relever.

Octobre 2015

Le domaine de La Sapinière, un patrimoine commun

Le Conseil Départemental de l’Eure propriétaire du site de La Sapinière à Angoulins vient defaire connaître son intention de céder ce bien. Chacun d’entre nous connaît ce site remarquable de 21 000 m2, situé sur notre littoral, à la limite méridionale du territoire communal. Nous avons l’habitude d’y voir venir de nombreux visiteurs, appartenant à tous les publics, dans le cadre d’un centre de vacances avec hébergement, restauration, salles de réunions. Le château domine depuis la fin du XIXe siècle un parc comportant un bois classé avec un accès direct à la plage. Cet ensemble, avec « la Maison de l’Eclusier » sur le canal de Saint Jean des Sables, compose une entrée sud, en tous points remarquable, de notre littoral.

Une association, locataire de ce bien, y gérait de longue date un centre de vacances et de séjours. Elle cesse ses activités en décembre prochain. Mais La Sapinière continuera à vivre avec de nouvelles activités.

Notre volonté est en effet de conserver cette ressource rare et d’en faire un bien commun accessible au plus grand nombre plutôt que de voir ce bout de côte, tant convoité, confisqué par des intérêts privés. Nous travaillons donc en ce sens à un projet d’intérêt général. La commune d’Angoulins ne peut seule assumer la charge d’un tel projet, financièrement, techniquement. Nous devrons nécessairement trouver des partenaires et notamment des partenaires publics pour mener à bien cette action.

Nous savons que vous êtes nombreux à être très attachés à ce site. Vous nous l’avez exprimé. Un courrier, reçu récemment de la part de douze de nos concitoyens, exprimait leur volonté de participer et d’animer une souscription publique pour contribuer à l’achat de ce bien. C’est un très bel encouragement démontrant ainsi la perspective de l’engagement de toute une population.

Dès lors nous travaillons autour de quelques principes forts :

  • Conserver le site et sa ressource comme un bien commun dont l’accès au plus grand nombre doit être la finalité ;
  • Affecter cette ressource à des domaines d’activité liés à des fonctions d’intérêt général : défense et mise en valeur de l’environnement et du littoral, éducation et culture pour le plus grand nombre, loisir social ;
  • Rechercher un modèle économique pérenne dans la gestion de cet espace et de ses équipements.

Je vous assure de notre très fort engagement pour la réussite de ce projet et de l’intérêt de nous mobiliser collectivement pour que ce domaine de La Sapinière demeure dans notre patrimoine commun.

C’est notre volonté, elle a besoin de votre mobilisation. 

Juillet 2015

Notre littoral, pour donner du sens à l’action collective

Nous étions près d’une centaine, à la fin mai, cinquante d’entre nous, partis de Saint Jean des Sables, cinquante autres, partis de la Platère. Cent « petites mains », équipées de sacs et de gants afin, c’est désormais une tradition, de ramasser méthodiquement les détritus que l’océan, marée après marée, rappelle à notre conscience et à nos soins. Certes il s’agit de rendre notre littoral plus propre à l’approche de l’été.

Mais cette opération « Littoral propre » est bien plus que cela…

Nombreuses associations participantes animées de conviction et de désir de partage, ostréiculteurs présents, en nombre et en force, avec tracteurs et remorques, qui nous ont régalé d’huîtres particulièrement goûteuses lors du pique-nique final, conseillers municipaux presque tous présents à l’appel, personnels territoriaux attentifs et précis, Angoulinois et Angoulinoises qu’ils soient ou non riverains et qui toujours savent donner de leur temps pour une action collective,…

Une action citoyenne, une action utile, une action altruiste mais aussi un moment convivial d’une grande intensité où l’essentiel est le plaisir d’être ensemble pour admirer le Port du Loiron, exprimer notre joie et notre fierté de vivre ici, sur ce coin de littoral. A protéger... et mettre en valeur.

Toutes et tous, volontaires, actifs et engagés, ensemble, pour la protection et la mise en valeur de notre patrimoine commun. 

Mars 2015

Le dialogue entre élus et population : un engagement, une nécessité.

Notre « projet pour Angoulins » est fondé sur le dialogue. C’est pour nous un engagement et aussi un principe. Certes la décision finale, c’est la règle constitutionnelle, relève de la seule responsabilité des élus. Il reste que cette décision doit être préparée, argumentée, pesée, et cela relève de la concertation. Prenons deux exemples concrets parmi de nombreux autres :

Premier exemple : notre « Projet pour Angoulins » prévoit la préservation et la mise en valeur de notre patrimoine naturel et bâti. Notre outil : la « Charte architecturale et paysagère » que nous allons construire avec nos concitoyens au cours de douze prochains mois. Des experts, architecte et paysagiste, nous apporteront leur technicité. Mais c’est ensemble que nous allons y travailler : réunions publiques, travail de la Commission Urbanisme réunissant conseillers municipaux et personnes volontaires, groupes de travail… ; mais aussi un « Comité Citoyen » composé d’Angoulinois(es) dont les noms ont été tirés au sort et qui seront invités à donner leur avis durant toutes les phases du processus.

Seconde illustration : quelles évolutions pour le commerce et l’organisation du centre bourg et ses liens avec la zone commerciale ? La décision reviendra au Conseil Municipal. Cette décision prendra en compte les avis et attentes de la population qui a été invitée à le faire par un questionnaire distribué, début janvier, à deux mille exemplaires. Un travail conduit avec l’aide de la Chambre de Commerce et d’Industrie de La Rochelle, les experts. D’ores et déjà, un succès : le taux de réponse est inégalé, un record, plus de sept cent retours ! De quoi préparer utilement la décision à venir.

Une bonne décision est une décision d’intérêt général qui prend en compte les besoins de la population notamment de celles et ceux qui n’ont pas ou peu la possibilité de s’exprimer, une décision qui n’est jamais dictée par des intérêts particuliers. Une décision utile est donc une décision qui se nourrit du dialogue entre l’élu, qui en est responsable, et ses concitoyens qui, le temps d’un mandat, lui ont confié cette responsabilité.

C’est notre conception de la démocratie locale. 

Février 2015

Un nouveau site internet pour Angoulins

Un Maire et toute son équipe municipale se doivent, c’est leur mission, de veiller à un territoire et à ses habitants. Notre objectif est de vous fournir ici une information accessible, simple et claire. Les éléments constitutifs de ce site sont l’expression de notre volonté de co-construire l’avenir de notre territoire et d’en approfondir ensemble toutes les ressources.

Nous avons voulu vous offrir un site accessible, riche de données, interactif autant que possible.

Utilisez toutes les facettes, explorez tous les recoins. C’est une navigation dans un espace singulier que nous vous proposons, une identité propre qui s’enrichit de nos interactions. J’espère que cela permettra à chacun de se sentir investi pour notre commune qui a aussi ses fragilités, afin de la protéger et de la mettre en valeur.

Ce site ainsi que notre espace « Facebook » (https://www.facebook.com/Angoulins.sur.Mer) représentent des espaces privilégiés dédiés au dialogue, à l’échange, au partage.

Le mot et l’idée peuvent paraître trop grands et pourtant… je vous le dis très sincèrement et avec une grande conviction : vous avez en main des outils essentiels pour l’expression et la concrétisation d’une véritable démocratie locale.

Daniel Vailleau

Votre agenda

Vendredi 17 Novembre à 18h30

Festival du Film d'Aventure : Rencontre avec Evrard Wendenbaum

A la médiathèque de l'Estran


Samedi 18 Novembre

Pause Café

de 10h30 à 12h - médiathèque


Samedi 18 novembre à 10h

Littoral Propre

Saint Jean des Sables ou La Platère


Actus à la Une

Votre médiathèque s'invite chez vous 24h/24 7j/7|896||

Votre médiathèque s'invite chez vous 24h/24 7j/7

Un service nouveau et gratuit

Profiter d’un bon film ou consulter la presse sur votre tablette, lire un roman policier sur votre liseuse, apprendre l’anglais ou réviser le code de la route sur un ordinateur, c’est désormais possible depuis chez vous, en quelques clics…