Expression des conseillers municipaux

Le Règlement Intérieur du Conseil Municipal prévoit, conformément à la loi, des possibilités d’expression pour tous les conseillers municipaux qu’ils appartiennent à la majorité élue ou qu’ils n’y appartiennent pas.

Expressions parues dans le bulletin municipal de avril 2022

Les Conseillers de la majorité

Des actions concrètes pour notre village

Pleinement engagée dans le développement de notre commune, notre équipe s’investit aussi bien dans le quotidien que dans l’avenir de notre village.
Dans une période compliquée due aux incertitudes liées à la fin de la crise sanitaire et aux atermoiements de l’économie mondiale, nous donnons nos priorités :

  • aux actions dans le domaine de la solidarité et de l’action sociale, sous la bannière de «Tissons des liens», qui s’inscrit dans une logique d’écoute et d’entraide au profit des plus fragiles, des personnes en difficulté et des personnes isolées. La participation des bénévoles dans ce domaine est primordiale ;
  • aux actions en faveur de la jeunesse et de l’éducation, en dotant les différents acteurs de ce domaine de moyens adaptés, dont tout particulièrement les écoles qui ont été équipées de matériels d’enseignement numériques performants ;
  • aux actions relatives au domaine de l’habitat avec une double ambition : celle de répondre aux besoins de logements exprimés par les angoulinois et leurs familles, et celle de sortir à l’horizon 2025 de la «pénalité SRU» contraignante pour les finances de la commune ;
  • à l’essor d’une politique d’aménagement durable basée sur la valorisation de nos espaces naturels
  • (marais ostréicoles et marais doux), l’utilisation des énergies renouvelables pour les bâtiments municipaux (photovoltaïque) et le développement des pistes cyclables (pont de la Pierre) sans oublier la plantation d’arbres (verger public) et de haies sur la commune ;
  • aux moments festifs et conviviaux, en favorisant les rencontres culturelles comme la soirée théâtre de février, le concert Jazz et l’exposition d’art organisée dans notre basse église de mars, qui seront complétés en mai par une Fête du Japon et des jeux inter-quartiers ainsi qu’en juin par la Fête de la musique. Ce sont dans le contexte actuel, peu propice à la légèreté, des moments d’échanges dont il faut profiter.

Par ailleurs, nous notons que la demande de dérogation concernant les rythmes scolaires de l’école maternelle, faite auprès de l’Éducation nationale après une large concertation reconnue de qualité, qui avait été saluée par tous et avait abouti à une solution unanimement acceptée, a été refusé sur la base d’arguments administratifs ; nous le regrettons. Prenant en compte les préconisations de l’éducation nationale qui privilégient les aspects pédagogiques et, au vu des résultats des deux Conseils d’école, nous avons orienté notre préférence vers des rythmes scolaires de 4 jours pour les deux écoles, complété par le « Plan Mercredi », c’est-à-dire proposant le mercredi matin aux enfants des activités culturelles, sportives et de loisirs de qualité, encadrées par des intervenants qualifiés.

Notre prochain objectif est de réaliser la mise en place des Conseils de quartiers pour renforcer l’écoute et la proximité que nous voulons pour notre collectivité.

L’équipe de la majorité municipale

Les Conseillers n’appartenant pas à la majorité

Le projet d’aménagement « Cinq Quartiers » lancé en 2019 (signature de la charte nationale des écoquartiers), repris en 2021 par la nouvelle majorité, est un projet ambitieux assorti d’exigences qualitatives.

Le choix politique d’un écoquartier traduit la volonté de concerter les habitants, depuis la vision globale
d’aménagement du site (organisation de l’espace, densité des constructions, schéma de circulation…)
jusqu’à la conception de chacune de ses composantes (types de logements, choix architecturaux, dessin de la voirie et des espaces verts, mobilier urbain, jeux d’enfants, équipements publics et associatifs…).
Le label écoquartier a été accordé de manière temporaire ; il ne sera définitif qu’à la condition de respecter cette exigence de concertation permanente, sincère et efficace avec les habitants, du pilotage du projet jusqu’à son achèvement.

Des ateliers de concertation ont été organisés. Des réunions intéressantes mais laborieuses pour deux
raisons :

  • l’absence d’éléments de cadrage communiqués dès le début, pourtant connus car réglementaires (PLUI : densité de construction, part des logements sociaux).
  • un travail insuffisant de sensibilisation et de mobilisation des habitants et des associations : on ne construit pas un projet seulement avec une association de défense des riverains.

Ce projet en est encore à ses débuts, le travail de coconstruction est encore long, mais c’est une tâche passionnante et fédératrice.

L’équipe municipale doit en prendre la mesure et se l’approprier pour le partager avec la population et le milieu associatif dans son ensemble, car représentatif de la diversité de la commune.

Les élus Angoulins en Commun !

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×