Environnement – Flore et Faune

Le parc municipal

L’inventaire des arbres du parc municipal a été réalisé en 2018. Tous les végétaux ont été identifiés et numérotés sur un plan. Il faut il ajouter la présence de plus de 400 lauriers-sauce (laurus nobilis).

Quelques arbres remarquables du Parc Municipal (voir document associé) :

97-98 : Érable de Montpellier – Acer (monospessulanum). Ensemble de plusieurs arbres pouvant se souder et se déformer.
105 : Arbre à perruques ou barbe de Jupiter (cotinus coggygria). Arbuste pouvant mesurer 6 mètres de haut et 5 m de large.
4c et 5c : Chêne sessile (quercus petraea). Ce chêne couvrait l’Aunis qui fut très longtemps une forêt. Végétation relictuelle de la forêt de Benon ou de Mervent dans laquelle des chênes mariniers plantés sous Louis XIII (1610 – 1643), Richelieu (1549-1642) afin de reconstituer la marine royale. cf Hermione.
369 – 371 : Hêtre pourpre – hêtre commun (Fagus purpurea) pouvant atteindre 30 m, Fagus sylvatica pouvant atteindre 45 m et vivre 1 000 ans.

Le Parc Municipal, d’une superficie de plus de 2,5 hectares, accueille également des équipements de loisirs et des espaces de détente. Il est également une zone de refuge de biodiversité, identifié par la Ligue de Protection des Oiseaux depuis 2018.

Faune et Flore

Un plan de gestion environnementale a été établi en 2004 et le recensement de la faune et flore met en évidence des sujets intéressants, notamment deux plantes à forte valeur patrimoniale ; il s’agit de l’Iris maritime et l’Asperge maritime méditerranéenne, toute deux inscrites sur le livre rouge de la flore menacée.

Le climat particulier qui s’exerce le long du littoral et sur les îles, étés secs et ensoleillés, hivers doux et humides, a conduit à l’implantation d’une végétation de type méditerranéenne, qui cohabite avec une végétation plus continentale et océanique.

Quelques exemples de la flore présente à Angoulins

La faune

La région héberge de nombreuses espèces animales dont certaines sont remarquables et d’intérêt patrimonial, tant à l’échelle locale qu’internationale. Parmi les principales menaces sur la faune, on note la disparition d’espaces naturels clés (zones humides et prairies) mais aussi la fragmentation des territoires par les voies de communication (routes, voies ferrées…), les zones urbanisées et les zones cultivées en monoculture intensive. Autant de défis pour la préservation et la remise en état des continuités écologiques.

Quelques spécimens de notre faune

Station de Lagunage

Cet équipement a pour fonction d’améliorer la qualité des eaux pluviales d’Angoulins-sur-Mer en baie d’Aytré, ainsi que la biodiversité de ce secteur.

Cette zone de marais convertie en prairie joue un rôle paysager important compte tenu de la proximité des zones urbaines.

Préserver la qualité de l’eau et les usages.

Les eaux pluviales peuvent transporter des matières en suspension, métaux et hydrocarbures issus du lessivage des voiries. Ou, mélangées aux eaux usées dans les réseaux unitaires, des matières organiques. Autant de polluants susceptibles de se déverser dans le milieu naturel lors de fortes pluies et de dégrader la qualité de l’eau.

En diminuant les volumes rejetés au réseau et en régulant les flux, la gestion intégrée des eaux pluviales permet une réduction des déversements d’eaux. En outre, les techniques alternatives favorisent la décantation des polluants véhiculés par les eaux pluviales et leur dégradation par phytoremédiation.

A Angoulins et Aytré, où les enjeux de baignade et de conchyliculture font de la qualité de l’eau un impératif absolu, des solutions ont été trouvées : mise en place d’ouvrages végétalisés dans les nouveaux projets d’aménagement et dispositifs de lagunage en bord de mer.

Cette station de lagunage  réalisée par la Communauté d’Agglomération de La Rochelle (CdA) a pour objectif d’améliorer la qualité bactériologique des eaux pluviales d’Angoulins déversées dans la baie d’Aytré. Elle répond à la loi sur l’eau, aux enjeux écologiques, touristiques et conchylicoles.
Construite sur des anciens marais salants, au nord ouest de la commune elle préserve une zone où l’on y trouve l’iris maritime et une baisse favorable à certains oiseaux tels que bécasseaux.

La station se compose de plusieurs ouvrages le long de la piste cyclable à partir du fossé  près des terrains de tennis.

  • Un dessableur et une grille retenant les déchets flottants,
  • Une lame de rétention des huiles avec sa passerelle,
  • une cabane coiffant une fosse contenant quatre pompes capables de débiter plus d’un mètre cube/seconde.
  • L’eau est renvoyée en hauteur dans un bassin sinueux de faible pente pouvant stocker, décanter et épurer lentement 8.000 m3 d’eau.
  • Elle termine son parcours dans des filtres à roseaux ; ces derniers se nourrissant de produits dissous tels que l’azote…
  • En cas de très fortes pluies, un bassin tampon peut recevoir jusqu’à 6.000 m3 d’eau.

L’eau ainsi épurée est rejetée à la mer en hiver, en été elle est rejetée dans le chenal de Vuhé pour approvisionner les marais agricoles.

Des contrôles bactériologiques, de P H sont effectués par la C.D.A.

La C.D.A., confie à la L.P.O. Un suivi ornithologique de la station : 111 espèces d’oiseaux ont été recensées entre février 2005 et février 2006. 80 espèces sont protégées dont 10 font l’objet de mesures spéciales de conservation :

  • Aigrette garzette,
  • Spatule blanche,
  • Echasse blanche,
  • Avocette élégante,
  • Pluvier doré,
  • Bondrée apivore,
  • Milan noir,
  • Busard des roseaux,
  • Balbuzard pêcheur,
  • Martin pêcheur d’Europe,
  • Gorge bleue à miroir.

Près de la station de lagunage, sur la baie d’Aytré, site d’alimentation, de repos où les oiseaux migrateurs hivernent. A marée montante, ils se regroupent vers Angoulins et sont facilement observables. A l’hiver 2005/2006 : 1.746 oiseaux ont été dénombrés en janvier 2006.

Bien d’autres animaux sont observables sur la station de lagunage et la pointe du Chay :

  • des papillons,
  • des libellules,
  • des crapauds,
  • des lézards,
  • des lièvres et lapins,
  • des renards,
  • des belettes…
Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×